Point Doc

Le site des professeurs documentalistes de l'académie de Créteil
Logo du site

Les communs

14 / 01 / 2022 | Marie-Cécile Michallet

Cet article reprend quelques éléments théoriques qui ont été développés dans un stage du PAF Créteil inscrit au chapitre Numérique pédagogique et éducatif : les communs numériques, pour une culture participative, et développe des exemples d’usages pédagogiques. Stage co-animé par quatre professeures documentalistes : Pauline Le Gall, Marie-Cécile Michallet, Laure Pillot et Stéphanie Tur.

Les communs

Qu’est-ce que les communs ?

Une notion très ancienne présente dans le code Justinien

L’article 714 du Code civil français prévoit que « il est des choses qui n’appartiennent à personne et dont l’usage est commun à tous. »
Ce texte est inspiré des Institutes de Justinien qui, dès le VIe siècle, envisageaient les res communes du droit romain comme « des choses qui sont par la loi de la nature communes au genre humain : l’air, l’eau des rivières, la mer et par conséquent le littoral des mers ». (1)

Présents au moyen-âge, dans les campagnes, ils s’agissaient de biens naturels comme les pâturages, les étangs ou les forêts. La Charte des forêts adoptée en Angleterre en 1225 est un exemple célèbre qui formalise l’accès aux forêts communales aux plus pauvres pour assurer la couverture de leurs besoins.
Le mouvement des enclosures met fin au XVIème à ces usages collectifs.
Le philosophe John Locke (1632-1704) a défini une justification du droit de propriété au sein de ce terrain communal universel qu’est la Terre en soutenant que quiconque cultive le sol a naturellement le droit de contrôler la terre ainsi bonifiée et de profiter de ses fruits.

Une ressource gérée de façon collégiale

Les communs, c’est :
des ressources partagées (matérielle- immatérielle) ;
des communautés de personnes (qui partagent le même centre d’intérêt) ;
des règles d’organisation (règles communes définies ensemble ;
des règles qui permettent le contrôle de l’usage de la ressource) ;
une gouvernance.

Les enjeux de la notion : la logique de l’action collective

Valeur d’usage, valeur d’échange

La notion de commun privilégie la valeur d’usage à la valeur d’échange et pose une rupture avec les mécanismes du marché et la privatisation de services et d’espaces publics.
Cet enjeu de la valeur d’usage va à l’encontre de ce que préconisait l’écologue américain, Garret Hardin, dans un article intitulé La tragédie des Communs. Les comportements individuels mènent à la prédation et la surexploitation. Si tous les membres d’une communauté dispose d’un accès libre et gratuit à une même ressource, chacun essayera d’en tirer le maximum de profits pour lui-même ce qui aboutira forcément à l’épuisement de cette ressource.

Or, Elinor Ostrom, économiste américaine, observe sur le terrain des groupes de pêcheurs, des agriculteurs et montre que leur système d’organisation pour exploiter en commun est sans hiérarchie et sans privatisation. Elle développe ce concept de commun dans son livre Governing the commons (2). L’existence et la permanence d’un commun repose sur une communauté capable de définir des règles pour distribuer à chacun les droits d’accès à la ressource.
A partir de ces observations, elle énonce 8 principes de gouvernance pour éviter la surexploitation.
1- Clairement défini (définition claire du contenu de la ressource commune du pool et exclusion effective des parties externes non autorisées) ;
2- L’appropriation et la mise à disposition de ressources communes adaptées aux conditions locales ;
3- Des arrangements de choix collectifs qui permettent à la plupart des créditeurs de ressources de participer au processus décisionnel ;
4- Surveillance efficace par des contrôleurs qui font partie des créditeurs ou qui en sont responsables ;
5- Une échelle de sanctions progressives pour les appropriateurs de ressources qui enfreignent les règles de la communauté ;
6- Des mécanismes de résolution des conflits peu coûteux et faciles d’accès ;
7- L’autodétermination de la communauté reconnue par les autorités de niveau supérieur ; et
8- Dans le cas de ressources communes plus importantes, organisation sous la forme de plusieurs couches d’entreprises imbriquées, avec de petits RPC locaux au niveau de base.

Éviter la tragédie et préserver l’intérêt commun

Les 8 principes garantissent la sauvegarde de l’intérêt commun de la communauté car, comme le souligne E. Ostrom peu importe au fond que les hommes et les femmes soient « bons » ou « mauvais », ce qui compte c’est qu’ils et elles soient placés dans des conditions permettant aux tendances à la coopération de s’exprimer et de l’emporter sur les comportements individualistes. L’image du passager clandestin est ici utilisée pour illustrer un individu qui maximise sa satisfaction en faisant peser sur le groupe les conséquences négatives de ses actes.

Dans un article publié en ligne, Ce que l’on apprend sur les Communs dans les frigos collectifs, Lionel Maurel (3) prend l’exemple du frigo partagé sur un lieu de travail pour faire comprendre ce que sont les communs. Il analyse les dynamiques sociales à l’épreuve dans la gestion d’un frigo en commun. Comment la dynamique fonctionne ? Quelles défaillances peuvent survenir ? Autrement dit, qu’est-ce qui fait bugger l’intelligence collective d’un groupe ?
Si la majorité des personnes fonctionnent sur la base de la réciprocité et de la confiance, si la répétition des tâches est associée à un sentiment d’utilité, si le donnant donnant dans les sanctions et enfin si la capacité de la communauté à se gouverner soi-même alors le dysfonctionnement est évité et les individus sont eux-mêmes tout en étant avec et pour les autres.

L’expérience des communs dans l’EPLE

Développer la pédagogie participative

Utiliser des communs numériques et contribuer à la création de contenus
à travers l’utilisation pédagogique des ressources suivantes : l’encyclopédie Wikipédia, Open Street Map et de gallica BnF.
L’atelier Lettres et Histoire proposé a pour objectif d’utiliser les banques d’images gratuites en accès libre de la BnF pour découvrir les personnages d’un roman, les fac similés des œuvres originales, et illustrer le contexte historique.
L’atelier cartographie d’un territoire propose de cartographier des éléments d’un territoire quotidien pour réaliser une carte commune.

D’autres scénarios ont émergé : sensibiliser votre communauté scolaire à l’enjeu de la préservation de la biodiversité locale en s’appuyant sur des ressources de sciences participatives comme par exemple l’encyclopédie Tela Botanica.
Enfin, l’atelier contribuer à un bien commun à permis de présenter Wikipédia puis de réaliser un Editathon qui consiste à créer une page utilisateur, utiliser des pages de discussion, et travailler sur un article au choix.

Développer une organisation en commun

Entrer dans les communs par une pratique au sein de la communauté professionnelle qui pourrait :
- définir le besoin de ressources en ligne réutilisables,
- identifier les besoins de partage entre pairs
- mettre en oeuvre des pratiques de création communes de contenus
- transposer les 8 principes d’Ostrom à une salle de classe pour développer la coopération
- penser et développer ensemble des espaces communs ou tiers-lieux.

Pour réaliser ce dernier point, la technique du Design Thinking a été utilisée pour proposer la modélisation de lieux communs ce qui permet de progresser en 5 étapes.
Identifier un problème en s’interrogeant sur l’existant et en identifiant les besoins. Dans le cadre de cet atelier il s’agissait d’identifier un besoin en théorie, mais certains groupes sont partis sur des besoins identifiés dans leur pratiques.
Définir : à partir du contexte et des besoins, transformer le problème en une problématique. Confronter les points de vue et se mettre d’accord avec l’ensemble du groupe sur les termes du problème à résoudre.
Imaginer, inventer des solutions.
Prototyper, construire une sorte de maquette.
Présenter, chaque groupe présente la solution qu’il a retenue pour être mise en place dans l’établissement. Se poser la question de comment tester cette solution.

Pour aller plus loin

Des exemples d’activités

Des séances et séquences pédagogiques qui portent sur les communs
https://edubase.eduscol.education.fr/recherche?q=biens%20communs%20

Une séquence complète liée à OpenStreetMap :
Activité créée par Cédric Frayssinet et Pascal Mériaux. Académie de Lyon.
https://magistere.education.fr/dgesco/mod/data/view.php?d=1198&rid=5938
a voir l’activité cartographie en PDF

Quelques ressources

Les communs de la connaissance, objet d’enseignement pour les professeurs documentalistes. Dossier coord. H. Mulot. InterCDI, n°261. Mai-Juin 2016.

Le Crosnier. H. Une introduction aux communs de la connaissance. Tic&société [En ligne], 1er semestre 2018, vol.12, n°1, p.13-41. Disponible sur : https://journals.openedition.org/ticetsociete/2481

Marion Carbillet et Hélène Mulot. À l’école du partage. Les communs dans l’enseignement. C&F éditions, 2019.

Conférence de Lionel Maurel - Les Communs, source de nouveaux usages ? (Intervention CNAM – séminaire "Design with Care"). 29 janvier 2020. [En ligne], disponible sur :
https://scinfolex.com/2020/01/29/les-communs-source-de-nouveaux-usages-intervention-cnam-seminaire-design-with-care/

Kaltoum Mahmoudi. Le CDI, commun de l’établissement scolaire.. InterCDI n°290, mars-avril 2021.

Notes

(1)- Aurélien Bamdé. Chose, Choses communes, Droit commercial, Droit des biens, Les biens, Notions Posted Déc 2, 2019. Disponible sur : https://aurelienbamde.com/category/choses-communes/

(2)- Elle reçoit le prix Nobel d’économie en 2009 pour cette analyse de la gouvernance économique des communs.

(3)- Ce que l’on apprend sur les Communs dans les frigos collectifs…Publié le 25 septembre 2018. Disponible sur : https://scinfolex.com/2018/09/25/ce-que-lon-apprend-sur-les-communs-dans-les-frigos-collectifs/

 

Mots-clés

 collaboration  Se former

Agenda

    18 / 10 / 2021

    [CAPES 2022] Information générales

    25 / 10 / 2021

    Inscriptions semaine de la presse 2022

    14 / 01 / 2022

    Concours de Unes 2022